Vous êtes ici : Accueil > Productions & techniques > Cultures > Maraîchage

Témoignage Christian Lansac

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Christian LANSAC (Momères)

4,5 ha de légumes de plein champs et 3000 m² de serres. Vente au détail sur les marchés

Test de la technique d’occultation pour maîtriser l’enherbement

« Dans le cadre de ma conversion à l’AB, je souhaitais tester cette année une technique de gestion des mauvaises herbes en légume de plein champs. J’ai acheté une bâche d’ensilage noire que j’ai placé fin novembre sur une parcelle qui était l’an dernier en oignon, ainsi qu’une transparente pour comparer. Elles resteront en place jusqu’à la reprise des terres au mois de mars et j’espère avoir à ce moment-là un sol très propre. Sur cette parcelle je vais implanter du poireau »

Christian réalise cet essai de mise en place de la technique d’occultation. Cette technique consiste donc à couvrir le sol préparé avec un film opaque (bâche d’ensilage dans le cas présent), perméable ou non, avant la mise en culture. Les graines d’adventices placées en conditions humides et sous l’influence du rayonnement solaire (augmentation de la température) lèvent puis périssent en l’absence de lumière. La durée de couverture est variable selon la saison, les conditions climatiques et le type de sol, soit 4 à 8 semaines en général (plus si couverture hivernale comme dans le cas présent).

Ici la durée sera plus longue car elle a été positionnée début novembre 2017. Le précédent est une culture d’oignon pour une implantation d’une pépinière de poireaux. Le film utilisé peut être aussi un type toile hors sol qui lui sera perméable.

Il est important de maintenir le sol humide sous la bâche. La reprise du sol ne se fera que sur les premiers centimètres (4 à 5 cm pas plus). On peut compléter avec un voire 2 faux semis.
Cette technique peut aussi bien s’appliquer en plein champ que sous abris.

Témoignages d'agriculteurs

Thierry PERCHERON (Trébons)
2,5 ha de légumes de plein champs, 2000m² sous abris (salades, navets, choux, oignons de Trébons), en conventionnel. Vente aux détaillants et dans certains Intermarchés.Lire la suite

Christian DUBOE et Aude COUSTY (Trébons)
4 ha de légumes de plein champs, 3000 m² sous abris, le tout en Agriculture Biologique. Vente en direct et au détail via une AMAP (70 paniers) et sur le marché de Bagnères de Bigorre. Lire la suite

Christian LANSAC (Momères)

4,5 ha de légumes de plein champs et 3000 m² de serres. Vente au détail sur les marchés.Lire la suite