Vous êtes ici : Accueil > Agroenvironnement > Agroécologie > Agronomie

Agronomie

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Test de décomposition des sols

L'objectif de la démarche est de constater, après la période hivernale, la décomposition des sols de notre département.

Nous avons testé des sols de la vallée de l'Adour et des Coteaux qui ont des systèmes de culture différents, des amendements calciques et de fertilisation organique différents.

Des tissus de coton bio ont été placés en janvier (même semaine) et enterrés à 20 cm pendant 2 mois. Ils ont été retirés la même semaine.

Sur les cartes présentées ci-dessous, vous pouvez cliquer sur l'exploitation de votre choix et comparer les résidus de tissus (slip).

La journée Innov'action du 6 juin 2019sur l'exploitation de Jean-Luc Bongiovanni à Sarriac-Bigorre, a permis de commenter les résultats obtenus.

Bilan du test

L’objectif était de mettre en évidence la capacité de décomposition biologique des sols des coteaux et de la vallée de l’Adour.

Indépendamment des types de sols, et des pratiques de travail ou pas du sol, il semblerait qu’à la lecture des « slips » en coton, les parcelles ayant reçu du compost et/ou fumier ou bien les parcelles avec rotation des cultures aient une activité biologique plus intense et donc une décomposition de la matière favorisée.

Ces exposés et échanges ont montré que le passage en agriculture biologique demandait un accompagnement stratégique sur les rotations, couverts inter-culture, le choix des têtes d’assolement, l’implantation des légumineuses grains et fourrages. Il est donc important d’échanger avec des conseillers, agriculteurs et partenaires économiques notamment pour la recherche de débouchés (produire ce qui se vend).

L’après-midi s’est terminé avec un rafraîchissement bien mérité, à l’ombre des cerisiers.

Merci à Gilles, sa famille, l’équipe de Val de Gascogne, du Lycée d’Auzeville et à Lise Billy pour leurs précieuses contributions.
 

Lise Billy
Conseillère bio grandes cultures
Valérie Soulère
Conseillère animatrice CA65-GDA de Trie

Les légumineuses, source d'azote

Les légumineuses ont la capacité de "capter" l'azote de l'air et de le stocker dans les nodosités fixées sur les racines.

Après destruction du couvert à base de légumineuse pure, ici la Gesse, les nodosités libèrent l'azote dans le sol pour la culture suivante.

 

Formations en lien