Vous êtes ici : Accueil > Actualités >  Sébastien Michel, Ambassadeur d'Hapy Saveurs

Sébastien Michel, Ambassadeur d'Hapy Saveurs

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

La marque Hapy Saveurs met en valeur les produits emblématiques des Hautes-Pyrénées. La marque certifie l’engagement des l’ensemble des acteurs (producteurs, transformateurs, artisans, restaurateurs) pour une rémunération plus équitable des producteurs.

La Chambre d’agriculture assure l’animation de cette aventure collective.

 

Ambassadeur Hapy Saveurs depuis près de 3 ans, Sébastien Michel vous parle de son métier et de sa passion pour le territoire Haut-Pyrénéen

Quel est votre parcours dans la boucherie ?

Comme la plupart des artisans et salariés de la filière boucherie, j’ai un parcours professionnel qui a démarré par des expériences dans les métiers de la gastronomie, de la restauration et de la boucherie traditionnelle. J’officie depuis 5 ans au Leclerc de Lourdes.

Présentez-nous votre équipe

Mon équipe est composée de Yannick et Frédéric, en poste depuis 4 ans et 2 ans. Ce sont des bouchers 100% Bigourdans, tous deux issus d’une philosophie liée à « l’amour du terroir » et de ses produits.

Comment défendez-vous la viande Haut Pyrénéenne ?

J’ai conscience des produits fabuleux  qui sont issus des Hautes-Pyrénées et je prends plaisir à les travailler chaque jour, comme la race blonde d’aquitaine, largement appréciée par ma clientèle.
La demande du client ainsi que qu’une dynamique forte de notre direction du magasin nous incite à travailler de plus en plus de produits locaux. Je garantie toutes nos viandes d’origine 65 sur le rayon traditionnel.

Quel rôle joue la GMS dans la relocalisation Alimentaire ?

Les GMS ont leur rôle à jouer dans la distribution des produits. Aujourd’hui les clients souhaitent avoir le choix de consommer local et de qualité. Nous travaillons avec plusieurs opérateurs viande sur le département dont ELVEA. Ils sont le lien entre les éleveurs et notre réseau de distribution. 

Le contexte actuel rythmé par ces deux confinements, a généré certaines prises de conscience de la part du consommateur. La demande évolue, elle devient solidaire de son territoire, en défendant des savoir-faire et l’économie circulaire qui va de pair.
 

A lire aussiEn savoir plus