Innov'action Juin 2018

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

INNOV’ACTION dans les coteaux

Depuis 2014, les chambres d'agriculture organisent les journées Innov'Action afin de mettre en avant les actions innovantes dans chaque département.

Innov’Action : une première ferme haut-pyrénéenne ouvre ses portes

La chambre d'agriculture des Hautes-Pyrénées organise le vendredi 29 juin 2018 une première journée Innov'action chez Romain Le Bihan, agriculteur installé à Guizerix en élevage de porc Label Rouge et production de semences.

Le concept : donner la parole aux agriculteurs 

pour présenter leurs pratiques innovantes autour de la triple performance économique, sociale et environnementale, à d'autres agriculteurs, directement sur leur exploitation, afin de favoriser le transfert de pratiques et de connaissances. Les secteurs de l'agriculture et de l'agroalimentaire sont le pilier de l'économie de la nouvelle Région, devant l’aéronautique et le tourisme. Pour autant, ces secteurs font face aujourd’hui à d’importantes crises économiques, sociales, sanitaires et environnementales. Le défi pour les agriculteurs est de concilier des entreprises agricoles compétitives et des systèmes de production à faible impact sur l’environnement et ainsi pérenniser leurs exploitations.

Innov'Action : l'innovation par les agriculteurs, pour les agriculteurs

Avec les journées Innov'Action, les Chambres d'agriculture d’Occitanie démontrent leur capacité à initier et à accompagner des projets innovants grâce à leurs conseillers techniques présents sur le terrain. Si l'innovation est souvent issue de la recherche fondamentale et appliquée, elle existe aussi dans les exploitations, initiée par des agriculteurs « pionniers », qui expérimentent et innovent de manière individuelle ou via des groupes de progrès. Pour les agriculteurs, Innov'Action est une opportunité d'échanger entre pairs et de faire connaître les pratiques novatrices qui répondent aux impasses techniques et agronomiques, mais aussi au besoin de meilleure valorisation des productions agricoles dans un contexte d'aléas économiques accrus qui met à mal la viabilité et la vitalité des exploitations. Innover est source d'emplois et de valeur ajoutée pour les territoires ruraux.

L’agriculture et l’agroalimentaire constituent les piliers économiques de la région Occitanie. Face aux crises actuelles que traverse la production agricole, il est nécessaire d’y répondre par des mesures économiques d’urgence, indispensables au maintien du tissu rural, mais de manière plus durable, le besoin d’innover pour faire évoluer les systèmes agricoles vers une plus grande résilience est vital.

L’innovation doit permettre au monde agricole de s’adapter à des contextes toujours plus fluctuants et de répondre aux attentes de nos concitoyens : une alimentation saine et de qualité, mais aussi un espace rural accueillant et des ressources préservées. C’est dans cet objectif que la Chambre d’agriculture des Hautes-Pyrénées invite les professionnels de l’agriculture à venir découvrir les techniques et pratiques développées et mises en œuvre par des agriculteurs «pionniers », sur leurs fermes.

Romain LE BIHAN, installé depuis 2015 nous expliquera comment il a bénéficié d’un dispositif original de portage du foncier lors de son installation. Pour valoriser une petite surface agricole il s’est également tourné vers des filières à forte valeur ajoutée, et avec la CUMA de GUIZERIX il participe à une gestion collective d’îlots de semences…

Installation avec portage du foncier

L’achat du foncier est réalisé par la SAFER. Puis, la terre est mise en location à un jeune agriculteur qui s’installe hors cadre familial dans le cadre d’une convention d’occupation précaire de 5 à 7 ans. Le loyer est indexé sur le barème du fermage. Les loyers viennent en déduction du prix d’acquisition au moment du rachat par le jeune agriculteur, à l’issue du portage SAFER.

Les frais liés au portage du foncier (intérêts d'emprunt) sont pris en charge par le Conseil Régional pendant une durée de 7 ans maximum.
Avantages : ce type d’installation permet de lisser les investissements sur plusieurs années au moment de l’installation.
Limites : projets plafonnés à 150 000€. Le portage s’effectue uniquement sur le foncier non bâti.
Nb de portage sur la Région sur : 14 dossiers régionaux dont 2 dossiers départementaux.

Mise en place d'un atelier Porc plein air Label Rouge

Avec 400 places d’engraissement et 7 ha de parcours, les porcs arrivent à 12/13 semaines  et repartent vers 27 semaines. Ils restent 4 mois sur les parcours. Il en produit environ 1 300 par an. Les porcs sont engraissés selon le cahier des charges Label Rouge « Porc fermier du sud-ouest » : pas d’OGM et au minimum 4 mois sur les parcours. Ils sont ensuite vendus à la FIPSO qui revend aux GMS.

Aujourd’hui Romain achète l’alimentation des porcs, mais a en projet  une fabrique d’aliment pour transformer directement le maïs conso.
Avantages : production qui implique un temps de travail raisonnable (1h à 1h30 par jour), qui permet de se libérer du temps. Le Label Rouge garantit un prix minimum.

Gestion collective d'un ilot de maïs semences

La CUMA de Guizerix a été créée en 1952. En 2000, 7 agriculteurs créent le groupe  « tracteurs » avec 100% du matériel en CUMA.
Pour les cultures de semences, la demande est venue à l’origine d’une coopérative du Gers qui cherchait des surfaces pour des contrats.

En 2013, les agriculteurs de la CUMA se sont lancés dans des îlots de semence, mais la gestion réalisée individuellement a vite été un frein pour l’isolement des parcelles.

En 2014, 9 agriculteurs créent une SEP (Société En Participation) afin de réaliser une gestion commune de ces îlots. Les gains sont versés directement à la SEP qui reverse ensuite aux agriculteurs. L’assolement en commun représente 300 ha dont 100 ha en maïs semences, ainsi que du tournesol et du colza semences.

Chaque agriculteur est responsable d’une partie du travail (semis, travail du sol, castrage …) et note son temps passé sur un carnet. Le groupement d’employeurs permet également de gérer la main d’œuvre, notamment au moment du castrage du maïs.
Avantages : facilité d’accès aux contrats de semences à forte valeur ajoutée, répartition des tâches entre tous les agriculteurs (création d’une banque de travail) permettant aux éleveurs ou aux double-actifs de s’organiser plus facilement, mise en commun du matériel grâce à la CUMA
Limites : nécessité d’avoir un groupe d’agriculteurs qui ont l’habitude de travailler ensemble et qui ont les mêmes intérêts. La partie administrative à gérer reste importante (projet d’embauche d’un salarié sur la partie administrative)

Une journée qui se veut riche en échanges pour les professionnels de l’agriculture


Cette journée se veut être riche pour les participants. Diverses thématiques seront abordées autour de l’installation, du développement de son atelier de Porc Label Rouge et de l’assolement commun avec la CUMA de Guizerix.

Le rendez-vous est donné le 29 juin 2018 à 9h30 à la CUMA de Guizerix

Le rendez-vous est donné à 9h30 à la CUMA de Guizerix. La matinée se clôturera par un buffet de produits locaux offert aux participants sur inscription à l’adresse suivante : l.pouey@remove-this.hautes-pyrenees.chambagri.fr. Contact : 06.07.02.71.57