Vous êtes ici : Accueil > Agroenvironnement > Essais > Observatoire pyrale et sésamie > Sésamie

Sésamie

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Sésamie

Adulte

Le papillon de S. nonagrioides mesure 20 mm, les ailes repliées. Les ailes antérieures sont brunes, les ailes postérieures blanches.

Larve

La chenille a une longueur de 40 mm à complet développement. Les chenilles sont rose pâle, quel que soit le stade larvaire. Elles sont dépourvues de poils. La présence de points noirs, les orifices respiratoires, de chaque côté des larves est caractéristique. Les larves passent l’hiver dans le collet des plantes de maïs.

 Au printemps, la nymphose débute mi-avril et les adultes apparaissent de mi-mai à fin juin. Les larves passent par 7 stades larvaires.
Le deuxième vol débute mi–juillet et dure jusqu’à début septembre.

Le taux de multiplication entre la 1ère et la 2ème génération est élevé. Une femelle de 2ème génération pond 200 à 300 œufs. Un 3ème vol peut être observé certaines années.

Quels sont les dégâts ?

Première génération : par foyers de quelques m² et sur des plantes contiguës :

  • Dessèchement et disparition de plusieurs plantes successives,
  • Présence des larves au collet des plantes,
  • Dégâts visibles de 3-4 feuilles jusqu'après 10-12 feuilles,
  • Présence d’une grosse perforation à la base de la tige sur les maïs les plus développés.

Deuxième génération :

  • Sur tige, pédoncule et épi : présence de galerie et de sciure,
  • Une plus forte proportion de larves demeure en bas de tige.

 

Moyens de lutte

Solutions préventives

Après la  récolte : Broyer les résidus et les collets. Les températures négatives au sol détruisent les larves présentes dans les cannes de maïs et limitent ainsi l'extension de la sésamie. Ceci explique en grande partie l'absence de progression de la sésamie dans certaines régions comme la Basse Vallée du Rhône et au nord de la ligne Vendée - Drôme. Les mesures prophylactiques réalisées à l'échelle du bassin de parcelles sont plus efficaces qu'une lutte individuelle.

Solutions curatives

Lutte en végétation :

  • Première génération : une seule application d’insecticide peut suffire, mais le fractionnement est plus performant car le vol de 1ère génération est généralement assez étalé.
  • Seconde génération : l'intervention par enjambeur ou par voie aérienne.

Consultez le dépliant Lutte contre les adventices, les ravageurs et maladies publié chaque année par ARVALIS.

Liens utiles

Où trouver les résultats de la surveillance ?
Sur le Bulletin de Santé du Végétal – ARVALIS-GNIS

Formations en lien